^

A l’occasion de ce congrès, EUROPA animera le jeudi 7 novembre de 17h à 18h30 un atelier sur le thème « Services Publics et citoyens en Europe » au cours duquel interviendront Pierre BAUBY, docteur de l’IEP de Paris, chercheur en sciences politiques, spécialiste de l’action publique et des services publics en France et en Europe, président de Reconstruire l’action publique ; Christophe BONNOTTE, Maitre de Conférences en droit public à l’Université de Limoges et Secrétaire Général d’EUROPA, ainsi que Michel SENIMON, DGSA-DRH de l’université de Limoges et Délégué Général d’EUROPA.

Atelier « Services publics et citoyens en Europe » animé par EUROPA

Problématique développée

EUROPA a choisi deux angles d’analyse complémentaires :

  • D’une part les mouvements sociaux, en France mais plus largement en Europe, la contestation par les citoyens des élites politiques, la remise en cause des institutions démocratiques, la crise du régime représentatif… ont conduit à s’interroger à la fois sur l’impact de l’effacement des services publics sur ces mouvements de fond (en quoi la crise des services publics alimente-elle la crise politique et sociale ?), et sur la manière dont les services publics peuvent constituer une réponse à cet ensemble de revendications ou de contestations. Cette réponse peut passer par une adaptation des services publics à des aspirations nouvelles, à des attentes plus exigeantes, à une injonction adressée à l’État à ne pas se désengager des territoires; elle peut également s’incarner dans une offre renouvelée de services publics s’appuyant sur les nouvelles technologies. Cette double réponse sera-t-elle suffisante ?
  • D’autre part les citoyens aspirent à prendre leur place, une place pleine et entière, dans le pilotage des services publics, dans leur gestion, dans la définition des services rendus, dans l’évaluation de leur congruence aux attentes du public, de leur efficacité, de leurs coûts etc. Comment les services publics intègrent-ils (ou non ?) les citoyens ? Quelle place pour ces derniers ? La notion de citoyenneté administrative a-t-elle un sens ? cette analyse s’appuiera sur 4 exemples : l’Allemagne, l’Espagne, la France et la Lituanie.

La contribution d’EUROPA se conclura en examinant les liens très lâches existant entre la notion de citoyenneté au niveau européen et les services publics ou services d’intérêt général en Europe. La relation entre les deux est problématique, loin d’être évidente, et mériterait par conséquent d’être affirmée avec force et clarifiée.