^

2001 – Les nouveaux modes d’action des décideurs publics en Europe

Journée d’étude au sénat – 13 septembre 2001

Cette journée d’étude soutenue par :

  • le Sénat
  • le CNFPT
  • l’Université de Limoges (Faculté de Droit et OMIJ),
  • CNP-Assurances,
  • DEXIA Crédit Local,
  • la Gazette des communes des départements et des régions
avait pour objectif :
  • d’aborder, sous la forme d’un séminaire ouvert aux parlementaires, aux élus locaux, aux fonctionnaires et praticiens des trois fonctions publiques, aux associations professionnelles et aux organisations syndicales, les deux modules thématiques suivants :
    • les fonctions publiques en Europe : à l’épreuve de la nouvelle gestion publique et des enjeux de la modernisation des administrations ;
    • les services publics en Europe : entre libéralisation, intégration et recomposition des territoires
  • de présenter, à la presse spécialisée, au cours d’une démonstration le site internet PROSPEUR (Premier Réseau Ouvert sur les Services Publics en EURope) dans la mesure où son contenu a été jugé intéressant par le SENAT ;
  • d’établir un lien hypertexte, direct et permanent entre le site « Carrefour des collectivités locales » du SENAT et le site PROSPEUR.

Les débats et échanges avec la salle ont été animés par Marie-Christine de MONTECLER, rédactrice en chef de la GAZETTE des communes des départements et des régions.


Un contexte d’internationalisation croissante engendrant davantage de comparaisons internationales, la construction européenne, mais aussi les déficits budgétaires, les exigences croissantes des utilisateurs (citoyens et entreprises), la demande de services publics plus productifs et plus efficaces et une concurrence de plus en plus forte sur le marché du travail en raison de la baisse du chômage, autant d’éléments qui ne demeurent pas sans effets sur l’organisation des fonctions publiques qui se trouvent ainsi au coeur des politiques de modernisation de l’administration publique. La recherche d’ouverture et de transparence, de responsabilité, d’efficience et d’efficacité, de qualité qui en découle renvoie aux principes du management public inspirés d’une gestion privée considérée comme plus flexible et plus efficace. Il s’agira donc, dans la première partie de cette journée, de dresser un bilan des réformes de modernisation des fonctions publiques animées par les grands principes du management public.

Cette recherche d’une meilleure efficacité des services publics implique que ceux-ci gardent un sens en Europe. Ils sont au coeur des attentes des usagers qui les veulent toujours plus nombreux, plus efficaces et plus accessibles. D’où les réflexions qui alimenterons la seconde partie de la journée. Ont-ils toujours leur place, tiraillés entre libéralisation, intégration et principe de subsidiarité ? Sont-ils une chance pour l’Europe et contribuent-ils à sa cohésion territoriale ? Comment, à l’intérieur des Etats, participent-ils à la recomposition des territoires (territoires de projets, « maisons de services publics ») ?